Quelle eau choisir pour nos enfants ?

Publié le : 18/05/2016 17:50:59

Seule l’eau a le pouvoir de vivifier, désaltérer et purifier notre corps.

Pourtant, depuis des décennies, le marketing de l’industrie agroalimentaire vante les mérites de multiples boissons toutes plus « désaltérantes » et « énergisantes » les unes que les autres. Petit à petit, les eaux conditionnées, les « jus de fruits » et innombrables limonades ont insidieusement remplacé l’eau naturelle essentielle à notre santé. Souvent édulcorés, ces boissons addictives activent et favorisent le développement de nombreuses maladies :

- Diabète ;

- Hyperactivité ;

- Manque de concentration ;

- Allergies ;

- Obésité, etc.

L’habitude crée progressivement une dépendance. Ces ersatz de boissons sont aujourd’hui régulièrement consommés par des enfants de plus en plus jeunes au détriment de l’eau.

Et pourtant, l’eau pure et vivante favorise les échanges intracellulaires. Elle apporte à l’organisme en pleine mutation des enfants, une énergie vitale, salvatrice et équilibrante. L’effet dynamisant de l’eau favorise la minéralisation et l’élimination des déchets via les reins, via l’intestin, la peau, les poumons et certaines glandes.

L’immunité se forge au cours des premières années de vie. Boire une eau vivante et saine permet à l’enfant de développer naturellement son système immunitaire. L’équilibre de l’eau est cependant précaire. La plupart des eaux croupissent rapidement, l’hygiène des biberons, verres et gourdes doit faire l’objet d’une attention particulière. Polluants, excès de minéraux et germes pathogènes ne devraient pas faire partie du quotidien du jeune enfant.

Grande sensibilité aux produits toxiques

Les bébés et les enfants en bas âge sont très sensibles aux produits toxiques et polluants. Il a été scientifiquement démontré que plus l’enfant est jeune, plus il est sensible aux polluants. A ce propos, une étude récente menée par le Professeur Luc Michel, spécialiste des glandes endocrines, parue à l’occasion des 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl, démontre qu’en Belgique les enfants qui avaient moins de 15 ans lors de la catastrophe nucléaire de 1986, ont développé deux fois plus de cancer papillaire de la thyroïde que leurs aînés. La raison principale de ce phénomène est que les cellules se multiplient plus rapidement chez un être en croissance. Une constatation s’impose : toute altération dans le processus de formation de l’ADN chez un jeune revient à assurer, plus rapidement, la multiplication des dysfonctionnements organiques.

Donner la préférence à certaines eaux en fonction de l’âge du consommateur est un leurre. Nous avons tous intérêt à boire une eau biocompatible, surtout les enfants.

Quelle eau choisir pour nos enfants entre l’eau de source, l’eau minérale, l’eau du robinet et l’eau filtrée ?

Les bébés allaités boivent peu d’eau en dehors des tétées car le lait maternel est composé en majorité d’eau. Par contre, lorsque le bébé est nourri avec du lait maternisé, différents ingrédients dont le sucre sont ajoutés. Ceci principalement pour en améliorer l’appétence. Le sucre présent va augmenter la soif chez l’enfant. Il faudra dès lors proposer régulièrement de l’eau au bébé. A quelle eau donner la préférence ? L’eau de source, l’eau minérale, l’eau du robinet ou l’eau filtrée ?

Eau de source :

L’eau de source pure tirée au griffon contient un équilibre de minéraux indispensables et des germes bénéfiques au développement de la flore intestinale. Elle participe au renforcement de la défense immunitaire. C’est la raison pour laquelle les pédiatres ont tendance à recommander l’eau de source faiblement minéralisée en bouteille. Ils ont en partie raison. Sous forme amorphe, les minéraux sont peu reconnus par l’organisme humain. Il vaut donc mieux que l’eau soit très faiblement minéralisée. Malheureusement, dès sa mise en bouteille, la qualité de l’eau de source se détériore rapidement. L’eau de source embouteillée est « vide en énergie » donc peu drainante et n’apporte pas de matières biocompatibles car elles ne sont tout simplement pas bio disponibles.

L’eau minérale :

L’eau minérale est tout simplement à proscrire chez les nourrissons car elle est beaucoup trop chargée en minéraux. A l’origine, cette eau était une eau « médicinale ». Prise au griffon, elle était principalement destinée aux adultes et  exceptionnellement aux enfants dans le but de soigner certaines pathologies très ciblées. Ces eaux ne sont pas destinées à être consommées quotidiennement encore moins par des enfants. L’eau minérale embouteillée présente encore plus d’inconvénients que l’eau de source en bouteille.

Pourtant, la présence de minéraux sous forme de sels, oligo-éléments, organiques et inorganique est bénéfique et tous sont excellents et indispensables. Même s’ils ne sont pas toujours assimilés, ils induisent les échanges entre le milieu extracellulaire et la cellule. Malheureusement, il manque certains facteurs primordiaux à l’eau en bouteille : l’énergie produite par un mouvement cohérent et naturel, la présence d’air, la biodisponibilité des éléments, l’équilibre vital créant l’énergie qui permet la stabilité dans le temps

l'eau-du-robinet-pour-nos-enfants-Eau_Source

L'eau du robinet :

Même si, selon l’OMS, l’eau de distribution est potable et considérée comme bonne pour la santé (des adultes uniquement), il arrive régulièrement que son goût, son odeur ou sa qualité laisse à désirer. On y retrouve de plus en plus souvent polluants, résidus hormonaux ou particules fines (nano particules) dont on ne connaît pas encore les effets sur le moyen et le long terme. Comme les normes varient d’un Etat à l’autre et parfois même d’une région à l’autre, il est difficile de s’y retrouver. L’eau du robinet contient cependant trop d’éléments inutiles comme les polluants, les matières en suspension, les floculants et quantité de minéraux toxiques ou peu assimilables.

L’eau filtrée :

L’eau du robinet comporte toutefois de nombreux avantages par rapport aux autres eaux. Elle est mieux contrôlée, facilement transformable, économique, écologique et toujours en mouvement.

Filtrée naturellement et débarrassée de tous les produits chimiques, elle contient minéraux et oligoéléments. Dès lors, cette eau retrouve plus facilement son caractère primaire et reste stable dans le temps.

Obtenir l’équivalent d’une eau de source n’est pas une chose facile mais s’en approcher devient possible car l’eau possède une grande faculté d’auto régénération.

Peu de filtres permettent cependant une filtration cohérente c.à.d. une filtration qui retient la plupart les matières nuisibles ou excédentaires et laisse le minimum de minéraux indispensables. Vivifiée et filtrée grâce aux différents filtres, fontaines filtrantes et éléments vivifiants, l’eau peut répondre aux besoins de tous, même des enfants en bas âge. Elle redevient ainsi l’élément clef indispensable à l’épanouissement de nos enfants et à leur équilibre.

 

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire